Jean-Yves LECHEVALLIER – Sculpteur – Plasticien – Peintre

Biography

De nombreuses expositions dans les salons d’art réputés en France et à l’étranger ainsi que des expositions personnelles jalonnent sa vie d‘artiste.

Jean-Yves LECHEVALLIER
Sculptor artist

Born 11th January 1946 in Rouen

His father being an architect and artist, as a child he thought also to become an architect and take over his father’s practice.
His studies at the Ecole Régionale de Beaux Arts of Rouen and at the Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs in Paris however sealed ‘ LECHE’s destiny.
Having  exhibited  in a Rouen gallery at the age of fifteen his first sculptures carved from stone, he soon turned to the creation of monumental works directly related to Architecture.
From the 1960s onwards he met and collaborated with the best known architects on their projects.
He met and married Chantal with whom he has always shared  practical complicity and constructive criticism.

Self-taught as a sculptor, he heeds the words of Jean Arp :
« Art comes to us from nature and must return to it through the artist’s hands »
For materials other than stone,  he favours, concrete, iroko and wenge wood, stainless steel soldered with argon gas, bronze etc. He covers a wide field of inspiration linked to diverse elements of nature and their effects : erosion, concretion, cristallisation, flowering etc.
Out of these natural elements he derives concepts based on the construction and structure of forms, going so far as to sculpt with water for fountains.
His affection for convex and concave curves in opposition to sharp cutting edges creates high relief and rounded forms of great sensuality in his constant search for contrast.
The abstract expression of his work is often evocative of symbolist, but is rarely figurative.
The material chosen will always influence the concept adopted and the overall aspect of the sculpture. A sculpture in a mineral medium will be the object of an aesthetic diametrically opposed to one realised in stainless steel.
A large part of his pictural and sculptural work is directly based on the composition and geometric organisation thus drawing him close to Constructivism.
He favours, prior to the final realisation of a work a strict attention to preparatory drawings and three-dimensional models.
Numerous architect-sourced competitions and more private projects  occupy a large part of his studio and on site time, bearing in mind none of his work is sub-contracted.

Counting among his successes leading to monumental sculptures :
The European Monument in the Maison de Robert Schumann at Scy-Chazelles, La Croix des Gardes overlooking Cannes, The Monaco Tunnel sculpture, in front of the Ferrari Museum, Marinello, Italy and in Paris, Rouen etc not counting the USA and Germany.
He has participated throughout his professionnal career in numerous exhibitions in  reputed Salons d’Art in France and abroad.

 

Biographie
Jean-Yves LECHEVALLIER
Sculpteur – Plasticien – Peintre

Né le 11 janvier 1946 à Rouen.

Fils d’architecte et artiste, il a vécu son enfance avec l’idée de devenir architecte et prendre la succession de son père. Les études à l’École Régionale des Beaux-Arts de Rouen et à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris ont eu raison du destin de « LECHE ».

Après avoir exposé dans une galerie de Rouen, à l’âge de 15 ans, ses premières sculptures taillées directement dans la pierre, il s’oriente très vite vers la création d’œuvres monumentales, en rapport direct avec l’architecture.
Il rencontre les plus grands architectes des années 60 à nos jours, réalisant pour leurs programmes immobiliers des œuvres de grandes dimensions. Il épouse Chantal avec qui il partage une complicité efficace et des critiques sans concession.

Autodidacte en sculpture, il a pour maître Jean Arp, qui disait : « L’art nous vient de la nature et doit y retourner par la main de l’artiste ». Ses matériaux de prédilection, après la pierre, sont : le béton, les bois d’iroko et de wenghé, le cuivre et l’acier inoxydable soudés sous gaz d’argon, le bronze, etc.

Ses recherches occupent un large terrain d’inspiration lié aux divers éléments de la nature et de leurs effets : érosion, concrétion, cristallisation, floraison, etc. De ces éléments naturels, il dégage des concepts basés sur la construction et la structuration des formes, allant jusqu‘à sculpter avec l‘eau, pour des fontaines.

Son affection pour les galbes convexes ou concaves en opposition aux arêtes vives et tranchantes offrent des hauts-reliefs et des rondes-bosses d’une grande sensualité, recherchant en permanence le jeu des contrastes. L’expression abstraite de son travail est souvent évocatrice ou symboliste, mais peu figurative.

Le matériau choisi a toujours son influence sur le concept adopté et l’aspect global de la sculpture. Une sculpture en matière minérale sera l’objet d’une esthétique diamétralement opposée à l’œuvre réalisée en acier inoxydable. Un grand espace de son œuvre picturale et sculpturale est directement basé sur la composition et l’organisation géométrique se rapprochant, ainsi, du constructivisme. Il affectionne, avant la réalisation finale d’une œuvre, une grande attention au travail préparatoire par le dessin et des maquettes en volume.

De nombreux concours organisés dans le cadre du 1% artistique et d’autres plus privés, occupent une grande partie de son temps en atelier et sur les sites d‘implantations, sachant qu‘il prend soin de tout réaliser lui-même. Quelques succès l’amènent à réaliser des sculptures monumentales: le Monument Européen dans la Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelles, à la Croix des Gardes à Cannes, au tunnel de Monaco, devant le Musée Ferrari à Maranello en Italie, à Paris, Rouen, etc. sans oublier aux USA, en Allemagne..

Tétraktis
Acrylic and plexiglass – Acrylique et plexiglas – 2013 – Dim : 100 cm x 100 cm

Euphorism and Connections

Working within the third dimension, with the notion of space, light, movement and colour satisfies an ‘envie de vivre‘.

The birth of a painting gives free rein to chance and spontaneity of the moment.

The random gesture sets the basis for a whole array of straight and curved lines, points and circles which are the departure point towards an irrational spatial world having no link to reason but heading in all the directions of liberty.

It is a matter of releasing pêle-mêle an ensemble of geometric elements like the modules of a construction game or a mikado.
By rearranging these elements, the painting takes on an architectural aspect within which one?s spirit can travel and inhabit as if in one?s own home.

Intuition is always in close rapport with my inner senses, where geometry reigns loyal to its own rules.

Joy, sadness, nostalgia for the past in which one?s youth bore all the hopes for existence permanently lodge in my spirit and are generally the constructive yeast for all my creations.

Music and its harmonies and rhythms play an important rôle depending on the diverse and eclectic genres within which I work.

Once the fragments are spread out on paper or onto canvas, a strict logic for their assembly rapidly and paradoxically occurs to their inter-related forms and connecting lines.

This general abstraction with its relations and marriages of forms give birth to a symphony of movements that criss-cross delightfully. From this seeming chaos of lines and forms, there stands out for all to see with ineffable joy the pragmatic outcome of harmony and balance and that so sought after purity of beauty.

Beauty, a keyword in my art, justifies the love of creation and of the values of equilibrium that define a sound society.

One can decipher, above and beyond the purely visible aspect, a symbolist world that some may appreciate but others might refute, depending on their culture and sensibilities.

Tétraktys, title of the work illustrating the exhibition poster, derives from this as a major Pythagorean expression.

« The impact of the acute angle of a triangle upon a circle produces an effect no less powerful than Michaelangelo?s finger of God touching the finger of Adam. » From Vassily Kandinsky

Jean-Yves LECHEVALLIER
Peymeinade 5th May 2015

Euphorisme et Connexions

La recherche de la 3 e dimension, avec la notion de l‘espace, de la lumière, du mouvement et de la couleur, répond à une envie de vivre.

La naissance du tableau laisse libre cours au hasard et la spontanéité d‘un moment. La gestuelle aléatoire pose les bases de tout un ensemble de traits droits et courbes, de points, de cercles qui sont le départ d’un monde irrationnel, spatial et sans liens direct avec la raison, allant dans toutes les directions de liberté.

Il s’agit de jeter, pèle mêle, un ensemble d’éléments géométriques à construire comme les modules d’un jeu de construction ou d‘un mikado.

En recomposant ces éléments, le tableau, alors, prend l’aspect d’une architecture, où l’on va circuler intimement par l’esprit et l’habiter comme étant chez soi. Tout est intuition spontanée en rapport étroit avec mes sens intérieurs, où la géométrie se joue d‘elle-même et de ses règles.

Les joies, les tristesses, la nostalgie du passé où la jeunesse avait tous ses espoirs d’existence, habitent en permanence mon esprit et sont le ferment constructif de mes créations en général. La musique avec ses harmonies et ses rythmes joue étroitement son rôle, selon des genres divers et très éclectiques.

Après avoir éparpillé les fragments dessinés sur le papier ou la toile, se met en place rapidement, et de façon paradoxale, une logique stricte d’assemblage et de connexions des formes et des lignes entre elles.

De cette abstraction générale, de ces relations et de ces mariages des formes, naît une symphonie de mouvements qui se croisent et s‘entrecroisent allègrement.

S’extirpant de ce chaos des connexions des traits et des formes, s’impose, dans une indicible joie, l’aboutissement pragmatique d’une harmonie et d’un équilibre évidents de vérité et de justesse: l’état de la beauté pure tant recherchée.

La beauté, maître mot dans mon art, justifie l’amour de la création et des valeurs d’équilibre qui construisent une société bien faite. On décèle, au-delà de l’aspect purement visible, un monde symboliste que certains initiés peuvent apprécier ou réfuter, selon chaque culture et sensibilité.

Tétraktys, titre de l’œuvre qui illustre l’affiche de l’exposition, en est l’expression pythagoricienne majeure.

« L’impact de l’angle aigu d’un triangle sur un cercle produit un effet pas moins puissant que le doigt de Dieu touchant le doigt d’Adam chez Michel-Ange ». Dixit : Kandinsky

Jean-Yves LECHEVALLIER
écrit à Peymeinade le 5 mai 1015

Essai avec plusieurs couleurs
Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – Dim : 90 cm x 90 cm

Small Bubbles II
Acrylic and plexiglass – Acrylique et plexiglas – 2013 – Dim : 81 cm x 65 cm

Éclipses alternatives
Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – 2013 – Dim : 162 cm x 130 cm

Grands Cercles
Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – 2012 – Dim : 150 cm x 150 cm

Grands cercles fragmentés
Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – 2012 – Dim : 150 cm x 150 cm

Cercle fragmenté
Acrylic – Acrylique – 2013 – Dim : 150 cm x 150 cm

Sans titre
Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – 2013 – Dim : 162 cm x 130 cm

Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – Dim : 81 cm x 65 cm

Acrylic on canvass – Acrylique sur toile – Dim : 81 cm x 65 cm